Parce que nous sommes plus doués pour les images que pour les mots…